Enterococcus faecium: Une bactérie en voyage d’exploration

Christophe Colomb, Charles Darwin, Robert Koch, Albert Einstein partagent tous un point commun : ils font figure d’illustres pionniers, ils s’inscrivent comme des précurseurs de notre histoire. Mais saviez-vous que le règne végétal et le monde des bactéries abritent eux aussi de grands explorateurs? Le terme : pionner ou aussi précurseur peut être utilisé pour qualifier les bactéries de l'espèce Enterococcus faecium.


La marche triomphale du pionnier de l’intestin

Notre intestin est le siège d’une grande agitation. De 500 à 1000 différents types de bactéries constituent notre flore intestinale, dont le rôle est crucial. Et parmi ces bactéries, certaines possèdent des fonctions très particulières : Il s’agit de souches bactériennes que nous portons en nous depuis notre naissance et qui ont donc préparé la voie à la colonisation de notre intestin et au développement de son microbiome – les germes dits pionniers.

Bon à savoir : Les bactéries intestinales comme celles de l’espèce Enterococcus faecium sont présentes dans la flore intestinale humaine saine. En cas de déséquilibre de cette flore, l’Enterococcus faecium SF68® contenu dans Bioflorin® peut aider à régénérer ce milieu sensible.

Les premières observations permettent de conclure que la flore intestinale du fœtus est déjà colonisée par les premières bactéries dans le ventre de la mère. La naissance marque toutefois une étape particulièrement décisive dans la colonisation de l’intestin. Car c’est à ce moment que les bactéries intestinales essentielles, telles que les bactéries lactiques, les bifidobactéries et colibactéries, sont transmises au nouveau-né par le contact avec le microbiote maternel (flore vaginale, cutanée et buccale) et ensuite par le lait maternel. La bactérie Enterococcus faecium est l'une de ces bactéries. Des conditions aérobies règnent encore dans l’intestin non colonisé du bébé. Cela signifie que de l’oxygène y est présent, ce que de nombreux types de bactéries ne supportent pas dans leur habitat. Enterococcus faecium présente cependant une propriété déterminante. Il peut se multiplier non seulement en présence mais aussi en l’absence d’oxygène. Il métabolise l’oxygène encore présent dans l’intestin du nouveau-né et le rend ainsi habitable pour de nombreuses autres bactéries intestinales utiles – un véritable pionnier donc.


Cela pourrait aussi vous intéresser :